Suisse / Arc Alpin Nord

Bonjour. les cartes de pollution lumineuse de cette page ne seront plus mises à jours. Merci d’aller sur les pages de la pollution lumineuse européenne

http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=2737

Hello. light pollution maps on this page will not be updates . Thank you to go to the pages of the EUROPEAN light pollution

http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=2754

 

Carte de pollution lumineuse de l’arc alpin nord actualisé

Franche Compté, Jura, Haute Savoie , Suisse, Valée du Pô  (Nord de l’Italie) Lombardie, une partie du Tyrol Autrichien

© Frédéric TAPISSIER // AVEX 2010

Carte de pollution Lumineuse version Visuelle avec toponymie

cliquer sur l’image pour télécharger la Haute définition (jpg qualité max 8.8kpx de large)

visuel topo

Carte visuelle sans toponymie

fc

carte de la pollution lumineuse de l’arc Alpin nord version sodium avec toponymie

pl + topo

carte de la pollution lumineuse de l’arc Alpin nord version sodium sans toponymie

pl sodium

___________________________________

GOOGLE EARTH

les cartes ont également été portées sur goole earth : cliquez sur les miniature pour avoir un aperçu de grande taille

autres vallée   vallée   prevue des cartes de pollution lumineuse dans Google earth   lac

icon google   icon google

    Version fausse couleur                                Version Sodium

please read in your language

 

Blanc 0-15 étoiles visibles (hors planètes) selon les conditions Pollution. lumineuse très et omniprésente.Typique des très grands centres urbains et grande métropole régionale et nationale

Magenta 25-80 d’étoiles visibles, les principales constellations commencent à être reconnaissable

Rouge : 80 -150 étoiles : les constellations et quelques étoiles supplémentaires apparaissent. Au télescope, certains Messiers se laissent apercevoir

Orange 150-250 étoiles visibles, dans de bonnes conditions, la pollution est omniprésente, mais quelques coins de ciel plus noirs apparaissent ; typiquement moyenne banlieue.

Jaune : 250-500 étoiles : Pollution lumineuse encore forte Voie Lactée peut apparaître dans de très bonnes conditions. Certains Messiers parmi les plus brillants peuvent être perçus à l’oeil nu

Vert : 500-1000 étoiles : grande banlieue tranquille, faubourg des métropoles, Voie Lactée souvent perceptible, mais très sensible encore aux conditions atmosphériques ; typiquement les halos de pollution lumineuse occupent qu’une partie du Ciel et montent à 40 -50° de hauteur

Cyan : 1000-1500 étoiles : La Voie Lactée est visible la plupart du temps en fonction des conditions climatiques) mais sans éclats, elle se distingue sans plus

Bleu : 1500-2000 : Bon ciel la Voie Lactée se détache assez nettement, on commence à avoir la sentions d’un bon ciel, néanmoins, des sources éparses de pollution lumineuse sabotent encore le ciel ici et la en seconde réflexion, le ciel à la verticale de l’observateur

Bleu nuit : 2000-3000 : Bon ciel : Voie Lactée présente et assez puissante les halos lumineux sont très lointain et dispersé, ils n’affectent pas notoirement la qualité du ciel

Noir : + 3000 étoiles visibles, plus de problèmes de pollution lumineuse décelable sur la qualité du ciel

 

Précautions d’ interprétation : La carte n’est valable que pour un cône zénithal de 50 ° (c’est à dire par rapport à la verticale d’ un lieu donné), et ne rend pas compte des effets de la pollution lumineuse à l’horizon. Pour considérer les valeurs indiquées sur la carte, Il est entendu que l’observateur ne doit pas se trouver directement exposé lui-même à une source de lumière directe, et qu’ il se trouve depuis vingt minutes au moins à l’abri de toute source de lumière directe. L’exactitude des données n’est pas garantie : les valeurs sont indicatives et obtenues par le seul calcul, et non basées sur la réalité. Des phénomènes très localisés, comme l’éclairage de monuments ou d’édifices publics, ou au contraire l’extinction des luminaires passé une certaine heure, peuvent fausser localement les données. Cette carte rend compte de la pollution lumineuse pour 23 h, l’hiver, avec un taux moyen de 85° d’humidité.

Les grandes routes (nationales, autoroutes), de par le passage des voitures et de leurs propres éclairages sont systématiquement comptabilisées comme source de pollution lumineuse Par ailleurs, l’éblouissement provoqué par le passage d’ une voiture peut ruiner pour au moins 20mm la vision nocturne de l’ observateur et partant, la qualité du seeing local. Les zones aquatiques ne sont pas à prendre en considération : la propagation des halos lumineux a été volontairement très fortement atténué au dessus des mers, et ce, dans un souci de clarté. Ces cartes rendent compte des zones urbaines, ZA, ZI, zones pavillonnaires, ports, aéroports, certains aérodromes, routes principales et certaines superstructures (grosses centrales nucléaire notamment). L’altitude joue également un rôle majeur sur la propagation de la pollution lumineuse : plus l’observateur est situé en hauteur, moins la propagation de la diffusion est importante. Ainsi, une ville située en contre bas d’ un point d’ observation établi 1000m plus hauts affectera beaucoup moins la qualité de l’air pour l’observateur que si ce dernier était en plaine (au même niveau que la source polluante). Les effets de l’altitude sont semi-logarithmiques : à ce titre, les milles premiers mètres ont un facteur déterminant sur la qualité de l’air

 si vous avez des remarques et des suggestion (après avoir lut le texte ci dessus)  vous pouvez me contacter

ftapissier[@]gmail.com

One Comment

  1. Pingback: Light pollution and dark sky maps for the UK and Europe | Farnham Astronomical Society

Laisser un commentaire