Monture Celestron CG5

INTRODUCTION

Ma monture Axis me donne pleine et entière satisfaction. Il y a des choses que je n’aime pas dessus, mais rien d’insurmontable. C’est surtout l’aspect électronique qui a mon avis est a revoir

Elle est douce, précise, agréable, puissante, solide et belle, ce qui ne gâche rien 🙂 Seulement c’est un sacré en engin, tant par le volume que par le poids. Il faut se la trimballer la mémère pour comprendre !!!

j’ai remarqué que même en étant concentré et rapide un montage me prends 2 heures , il faut ensuite compter les réglages (MES entre autres) et en fin de sérances le remballageje gaspillais donc pas mal de temps de mes rares nuits a ça et dans le cadre d’une sortie rapide sur le terrain, je ne goutais guerre la manœuvre.Aussi était venu le temps pour moi de chercher une petite monture, rapide et légèreJ’étais prêt a investir mais j’ai eu de la chance et de bon conseil dont je vais vous faire maintenant profiter

LES RAISON D’UN CHOIX

J’ai simplement posé la question sur le forum Astrosurf

Pour avoir vue de près au RAP la CG5, je n’étais pas très emballé : la propriétaire m’en avait dit bcp de mal (pb de fiabilité essentiellement) et je n’étais vraiment pas parti sur une monture de ce type. J’envisageais plutôt dans la gamme au-dessus : sphinx vixen ou équivalent. Sur astrosurf, de nombreuses voix se sont fait entendre pour me conseiller cette monture chinoise la cg5.

Il m’a fallut bcp de temps pour entendre leurs arguments et les accepter.

C’est une monture honorable, avec un suivi correct des fonctionnalités au poil et facile à utiliser. Regonflé par ces beaux arguments, j’acceptais le challenge. Je l’ai acheté à une personne qui la vendait… sans jamais en avoir ouvert le carton : ce qu’il l’intéressait c’était le tube qui était dessus !!!!!!!!.

J’ai donc eu cette monture neuve à un prix de bonne occase 🙂 (500€)Arrivée à la maison je déballe la bête. Bigre la tête est vraiment petite et légère c’est sur qu’a côté de la F20 et même de mon ex eq6 ça fait limite playmobil.

Toute fois elle est ingénieusement fichue. Elle s’assemble vite et mieux encore, toute monté (avec trépied, elle rentre dans la largeur de ma Clio :). Elle sera donc stockée montée prête a être mise rapidement dans la voitureCet été fut un peu laborieux niveau beau temps aussi la premier fenêtre de tir fut un 14juillet !!!! Je montais donc ma monture dans le jardin familial puis vient la question bête : avec quoi imager et avec quoi guider ??? Ce que j’avais sous la main : un c9 bien que la monture puisse accepter ce tube, il était évident que pour l’Autoguidage, avec le mak en // plus le poids de la platine je serai hors des clous.

Avec le newton 200/800 vixen ? bien que plus léger cela ne change pas grand chose à la problématique, ce sera donc avec la Wo 80 APO Fluo 🙂 le petit bijoux + correcteur télévue 0.8 ramenant la focale a moins de 400 mm !!!Montage sur platine double reste à trouver le guideur : j’ai le choix entre un longue lunette de 80/900 qui me sert de lunette guide sur la f20, juxtaposé avec le newton ou un mak127.

Cette dernière solution me plait d’avantage elle permet de ne pas toucher a ma config f20 et d’avoir un setup prêt a embarquer pour les virées campagnardes. Oui mais voilà : le mak127 est très lourd, prêt de 4kg en ordre de marche auquel viennent s’ajouter la platine, la lunette WO (très lourd elle aussi 3kg) bref pas loin de 9 kg limite de la montureC’est sans conviction que je réalise le montage, toute fois, il a une gueule sympathique…setup de voyage : la cg5 en ordre de marche

Une fois monté l’ensemble a l’air de tenir le coup mais est difficile a équilibrer car la monture ne tourne pas de manière fluide sous cette charge. Tant bien que mal, par itération successive on y arrive

Pour une première je ne vais pas prendre de risque mais je vais essayer de bien faire : je clipse un filtre H-a de 13nm sur mon APN 350d défiltré et lance le guidage via guidemaster.

Bien qu’entièrement satisfait du boitier pierro astro (interface d’autoguidage) j’aimerais faire une remarque

Je l’ai acheté sur le conseil d’astrosurfeur. Mais il semble qu’un câble série / rj11 puisse suffire. (edition : cela suffit même parfaitement)Autre point le setup autoguidage se compose traditionnellement comme suit :
Un instrument imageur (avec ccd ou APN au foyer)
Un instrument guideur (avec caméra CCD éventuellement longue pose et noir et blanc)
L’apn est relié par deux câble à l’ordinateur (la commande longue pose, le câble usb) + un câble d’alimentation : 3 câbles
La monture est reliée en usb au boitier pierrot astro lui-même relié au pc + un câble d’alimentation (2 câbles plus un boîtier (soit trois câble)) = 5 câbles
La caméra est relié au pc pour le guidage et l’éventuel câble de commande longue pose
Ça fait déjà 7 câbles
2 résistances chauffantes, un câble chacune :
Total 9 câbles !!!La nuit, nos reflex, sont plus lents. Le froid, l’humidité fragilise les matériels. La complexité de nos systèmes a trouvé en Murphy un compagnon d’emmerdement assez fiable
N’importe lequel des ces objets est susceptible de tomber en panne ou d’être victime soit d’une mauvaise manipulation, soit d’un oubli dans son paramétrage, compromettant ainsi toute chance de faire des photos.
Ce n’est pas la nuit, dans le noir et le froid qu’on resoud les problèmes. Ce peut arriver, mais l’expérience nous apprend que c’est très rarement le cas, il arrive même qu’on les aggraves car, à cour de solution, on essaye n’importe quoi.
Il est possible de réduire notre source de pannes : il ‘suffit’ de réduire la source d’objets
Le boîtier pierrot astro qui relie la monture (2 câble) la Webcam (2 câbles) peuvent avantageusement être remplacé par une Webcam d’autoguidage dédiée : ces Webcam coûtent environ 230 euros et dispose d’un port d’autoguidage intégré le principe est simple : un câble usb relie la caméra au pc et un câble sort de la caméra pour se brancher sur le port autoguidage de la monture…Certes ; c’est 235mais le rapport emmerdement prix est très avantageux, Il n’y a plus qu’un matériel à gérer, prévu, pensé pour la fonction, au lieu de plusieurs bricolages, moins de câble, et finalement c’est quand même moins cher.

Comparatif financier : Webcam autoguidage Orion : 230€ ((Chez Optique Unterlinden) capteur ½ pouce (facile de trouver une étoile)Webcam classique : 90€ achat capteur NB 70-80 € (capteur ¼ de pouces 🙁 )Modification longue pose (si elle est faire par un spécialiste) 70-80 € : 220 € pour une facilité bien moindres. Je recommande donc fortement l’achat d’une caméra de guidage avec port d’autoguidage intégré

* vous l’aurez compris : la camera ½ pouce a un champ plus large, il est donc 4 x plus probable de trouver une étoile guide avec cette caméra qu’avec une webcam classique

  • Les +
  • ergonomie parfaite
  • 1 seul fil pour contrôler camera et monture
  • capteur immense (tres facile de trouver une étoile guide dans ces condition)
  • facilement bidouillable pour les amateurs les offre logiciel pour le guidage assez limité (phd guiding par defaut mais sur surmontable via des hack)
  • Drivers améliorable.
  • Mais sensibilité en retrait assez marqué par rapport à une webcam CCD noir et blanc

Le choix de l’objet à imager étant fait, se pose le premier soucis.
Ma platine étant double têtes, l’orientation des tubes est perpendiculaire a l’orientation normale de la queue d’aronde femelle de l’axe δ.
Hors la monture est prévue, en gros pour être initialisé avec les axes doits. En réfléchissant un peut cela est sans importance.Il suffit de faire ‘croire’ a la monture que les deux axes sont bien perpendiculaire : je tourne l’axe δ de 90° par rapporte a leur position ‘normale (indiqué par deux curseur) et je lance le setup.Le réglage de la raquette et un peut confus, surtout aux niveaux des heures. On nous demande successivement l’heure qu’il est, si l’heure d’été est en vigueur et la zone horaire ou nous sommes… Je me demande si l’heure GMT n’aurait pas été plus simple… recoupé au coordonnée de l’observateur (demandé dans le setup), il est facile pour la raquette de déduire l’heure vraie de l’utilisateur…Attention la raquette ne conserve pas l’heure, une fois éteinte son horloge s’arrète !
Le setup de la raquette commencé, vient le pointage d’initialisation. C’est une procédure classique efficace et bien faite. 3 étoiles doivent suffire mais une quatrième affine le résultat.
Je pointe donc ngc7000 via la raquette. A force je pourrais la pointer les yeux fermée (je ne m’appelle pas frédogoto pour rien 😉 ) mais sous mon ciel pollué, il est des objet que je vais apprécier de ne pas a avoir a chercher pendant des plombes.
Tout est prêts, le pc ronronne, la monture aussi. PHDguiding ce lance. La webcam est reconnue, est après une map et peut enquiquinante depuis le mak le calibrage commence. La monture réagit très bien toute fois la forme de croix oblongue du dessins de calibration indique que je serai inspiré de faire refaire avec des valeur α plus longue. Après quelque tâtonnement, j’obtiens une magnifique crois, très bien centrée. Je lance les poses. 2 minutes pour commencer : nikel , je vérifie sur l’apn le cadrage et le ‘bougé ‘ éventuel des étoiles : impec : Mais une chose est sure, ce n’est pas la f20…. Le simple fait de touché avec doité ma monture s’est immédiatement fait sanctionner par des grands rattrapages d’AG. Apres deux trois poses de quelques minutes je décide tenter ma chance. Je vais me coucher. Apres traitement le résultats fut à la auteur des mes espérances.
Elle est adoptée

au niveau plus technique voiçi le performance mesurée de la monture

EP max ± 30 seconde d’arc crête à crête

c’est plutot une grosse EP

courbe d’Erreur Périodique  de la CG5

mais classique en regarde la gamme de prix.

avec ce genre d’Ep toue les photo ne seront pas réussie, il y aura du déchet, environ 1 sur 5 selon la déclinaison de l’objet a photographier

l’autoguidage devrait être assez énergique.

ci dessous la Transformée Rapide de Fourier (Fast Fourrier Trasform) de la courbe ci dessus

La FFT est une opération mathématique qui permet d’extraire d’une courbe les fréquences qui se répètent

L’observation de la courbe ci dessous nous apprend que la période de la Vis Sans Fin est de 10mm environ (600s)Elle est responsable de 80% de l’erreur périodique de la montured’autre pic sont distinguent à 370s, 140s et 55 secondes, mettant en évidence les motoreducteurs (système d’engrenages placé entre le moteur et la VSF, permettant de réduire la vitesse du moteur.

FFT cg5

Le pic le plus ‘ennuyeux’ est selui des 140 secondes : brutal et rapide, il peut mettre a mal l’autoguidage.Ce pic est responsable de la plupart des ratages en autoguidage; typique des motoreducteurs de qualité moyenne. Dans ce cas, en entrainement par courroie devrait faire merveille.

BUG / DYSFONCTIONNEMENT et leur RÉSOLUTION

la monture ne démare pas du tout

Après avoir vérifier que la batterie était bien chargé, cette panne a été rencontré par plusieurs utilisateurs.

2 origines connue a cette panne :

    1. le cordon d’alimentation est de piètre qualité et les fils ‘cassent’ a l’intérieur : à vérifier avec un multimètre / ohmètre voir sur il n’y a pas de rupture : si c’est le cas : remplacer le câble en sectionnant près des  extrémités et en achetant du bon câble en magasin puis, avec l’aide de domino, effectuer les jonctions. bien gaffer les domino sous une montagne de scotch étanche 😉
    2. le bouton de puissance on:off semble lui aussi de bien piètre qualité et oxydable : un utilisateur a du le manipuler 50 fois avant que celui ci ne daigne ‘répondre’ si vous êtes bricoleur : changez le, sinon maintenez le bouton en position ON définitivement et mettez du gaffeur noir par dessus pour empêcher de manipulation réflexe.vous pourrez éteindre rallumer votre monture uniquement par le cordon d’alimentation

Encour d’étude : la partie mécanique de la monture. Il semble qu’elle est montée sur palier

toute fois l’ensemble l’ai présager une relativement bonne finitionCertes les plastiques employés ne sont pas très valorisant et s’emboitent difficilement, mais la partie mécanique pure semble un peut plus à la hauteur

axes

la suite bientôt 😉

Si vous avez des expérience de ce type et leur solution : ecrivez moiftapissier-arobazzze-gmail.com

One Comment

  1. Pingback: les Dossiers AVEX » Nouveau dossier AVEX : monture Celestron CG5

Laisser un commentaire