petite nuit d'aout......

Forum réservé aux passionnés d’étoiles ... sans écran et aux compte de fées que sont les nuits en pleine nature

Modérateurs : Membre du Conseil, Président

loye
Assidu
Assidu
Messages : 100
Inscription : 19 mai 2013 20:50
habite à : socoa
Localisation : pays basque

petite nuit d'aout......

Message non lu par loye » 16 août 2013 02:35

bonsoir amis des étoiles et autre corps céleste ii .
Je constate lors de la mise en page du croa de cette nuit du 14 aout que je n'est pas pris de note depuis le 9 juillet et cela malgré les quelques observation faite avec la 80/480 ainsi que celle faite lors de ma première nuit des étoiles,
que je garde comme souvenir de mémoire.
Après un début de soirée exécrable, qui m'a un peu gâcher ce début d'observation et dont je n'écrirai rien,
j'installe rapidement la petite centaur afin de pouvoir montrer une demi lune à une petite violette, qui part
de son prénom n'est point une fleur mais une jeune damoiselle de 6 ans avide de connaissance et de découverte.
que c'est beau le regard d'une enfant émerveillée ii .
Dame lune s'étant coucher ainsi que la jeune fille et me retrouvant seul dans cette nuit étoilée, je part pour installer
un ensemble plus conséquent avec la 152/1200 pour une nuit d'observation de ce beau ciel d'aout.
Cela fait déjà une ou deux nuits que j’essaie de mettre à mon petit palmarès une nouvelle planète avec Neptune
la bleu et encore une fois elle m'échappe malgré de longue et infructueuse recherche; cas cela ne tienne, je me décide à pointer une valeur sûr, Andromède, afin de commencer à rassasier cette faim qui m'assaille.
La 1200 avec le pana de 32 m'offre une belle image, même si le diamètre de 152 ne me permet pas d'en définir les spirales son cœur est brillant et à ces coté M32 et M110 sont bien visible.
De la je me dirige vers le double amas de Persée H perseï 869 et Chi perseï 884; déjà observé plusieurs fois ces dernier temps je ne me lasse pas de ce champ étoilé.
Comme j'aime bien le faire en ce moment je part dans une observation vagabonde, sans but précis,
me servant de la lunette, frein à peine serré, comme un dobson.
la petite poignée sous le PO me permettent de la manipuler aisément, je me promène dans le cygne
m'imbibant ainsi de cette infinité étoilée de notre voie lactée.
Après une petite pause accompagné d'un petit café afin de réchauffer cette nuit d'été plus proche en température d'une nuit printannière, je retourne dans le verseau et part à la recherche de M2 que je trouve sans grande difficulté.
Je repart vers une nouvelle cible et en jetant un œil sur stélarium je constate qu'une planète, sous le doux nom
d'Uranus, s'était levée et pointait le bout de son nez au dessus du poisson.
ah ah, ce montrerait elle plus clémente que sa sœurette Neptune et ainsi me permettre d'étancher cette soif planétaire?
Je prend comme point de repère, en traçant une ligne imaginaire, Scheat et Algenib de Pégase et descend
entre d Psc et 62 Psc du poisson afin d’essayer de croisé son chemin.
Après un moment de recherche je pense être dessus, avec le 32 pana elle donne l’impression d'une étoile, je passe alors avec le 25 afin de confirmer; oui c'est bien elle, je met le 21 hyperion puis le 15 WO, ceci ce confirme bien
car contrairement à une étoile, même ci cela reste petit, l'ampleur qu'elle prend démontre bien que c'est une planète. ça légère couleur verdâtre, déjà visible avec le 15, ce montre un peu plus prononcer quand je passe avec le 9 S.O; sans grand espoir dans voir plus je passe quand même avec le 6 et le 3 S.O, le suivis manuel ce fait plus rapide et la mise au point avec la crémaillère plus difficile. je repasse avec le 9 pour en terminé avec elle, tout content
d'avoir pu mettre une nouvelle planète à mes observations.
Je retourne sur mon ciel profond.
Regardant ce beau ciel étoilé je remarque un ensemble brillant au dessus de l'horizon à l'est; intrigué par cette ensemble je part voir sur stélarium ce qu'il en est. M45 ce lève, les Pléiades du Taureau.
Déjà entendu parlé mais pas encore observé je délaisse totalement M33, que j'avais décidé de trouver, et dirige ma mitrailleuse à photons sur ce belle objet céleste.
Magnifique, superbe, extraordinaire, sublime, l'on pourrait passé ainsi en revue tous les adjectif du dictionnaire pour en décrire ça beauté.
pas la peine de descendre en dessous du 32 car même le champ de 70° du pana ne suffis pas pour le montrer dans toute sa grandeur. je monte l'UHC sur l'autre RC afin de voir ce que cela peu donné mais ne constate rien de plus,
peu être es ce du à mon émerveillement devant cette éclat étincellent ou peu être qu'il n'y a rien de plus à voir
dans cette amas qui est pourtant donné aussi comme un nébuleuse.
Après un long moment d'observation je me décide à retourné sur M33 du coté du triangle.
Je part d'Andromède, d’où j'en profite pour l'observer de nouveau, et descend tranquillement en passant par
Mirach pour tomber sur cette galaxie rechercher, M33.
Elle est très diffuse pour une galaxie spirale et me fait plus pensé à une elliptique comme M110 .
La nuit ce faisant tard, ou le jour tôt, je décide de terminé cette soirée en retournant entre Cassiopée et Persée
afin de voir si je trouve la nébuleuse du cœur ou celle de l'âme; je tombe bien sur une belle concentration d'étoiles,
aussi beau que les jumeaux d’à coté, mais ne constate aucune nébulosité malgré le filtre UHC.
Il faut dire que la fatigue commence à ce faire sentir à4h30 du matin.
C'est les yeux embrumé et le corps frigorifié dans cette nuit d'été que je décide à plier et rentre me coucher. ii
rien ne sert de courir, il faut regarder à point.......

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité