ROSETTA

Forum dédié aux échanges et au suivit des missions spatiales et la astrophysique et la cosmologie

Modérateurs : Membre du Conseil, Président

Schott_X
simple lecteur
simple lecteur
Messages : 1
Inscription : 21 juin 2015 14:44
habite à : Lille

Re: ROSETTA

Message non lu par Schott_X » 23 juin 2015 19:35

Merci pour la traduction ! Super nouvelle donc mais à nuancer quand même car encore beaucoup d'incertitudes...

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

le surface

Message non lu par frédogoto » 24 juin 2015 15:58

l'ESA vient de publier un panneau en rapport avec les différents types de terrain rencontrés sur la comète

et pour une fois nous avons quelques images couleurs
Image

Avatar de l’utilisateur
Axel
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 3982
Inscription : 02 avr. 2007 07:08
Localisation : Montlhéry, Essonne
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par Axel » 25 juin 2015 22:24

Tu fait une grosse rechute : en plus du nombre de fautes qui explose, les phrases deviennent plus difficilement compréhensibles... :-p
Le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est con, on est con !

Avatar de l’utilisateur
Axel
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 3982
Inscription : 02 avr. 2007 07:08
Localisation : Montlhéry, Essonne
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par Axel » 25 juin 2015 22:25

Sinon, merci pour les news. ;)
Le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est con, on est con !

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 26 juin 2015 10:48

Un interview trés éclairant sur le réveil de Phiale :
https://rosetta.cnes.fr/fr/jai-eu-la-ch ... -de-philae

par Mr GAUDON du SONC
Image

Avatar de l’utilisateur
Xavier
membre du Conseil
membre du Conseil
Messages : 1957
Inscription : 20 avr. 2012 16:42
Fonction : Projet GRESAC
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/Xavier-Dauvin/

Re: ROSETTA

Message non lu par Xavier » 26 juin 2015 18:22

Au cœur de l'action !!!
Merci
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 06 juil. 2015 16:24

actualité tres riches ces derniers jours, j'ai eu tres peu de temps pour vous condenser cela
Image
alors vite fait :
on a decouvert les rascine de cheveux de la commte : c'est jamais la surface sur s'avapore (ou tres peux) mais le jet viennent systématiquement des profondeur de la comète (cavité creuse mais pas forcement profondes)
un tres bon article sur FS
http://www.futura-sciences.com/magazine ... ets-58869/
Image
Image


accessoirement la sonde roseta vient d'atteindre l'orbite des 160km, nécessaire à l'établissement d'une meilleur connexion avec Phiale
sur twitter, depuis quelques minutes on peu lire :

@DLR_en @Philae2014
I am AVAILABLE for INTERVIEW...
Someone just has to ASK ME

https://twitter.com/DLR_en/status/618054586499244037

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 06 juil. 2015 16:24

Actualité très riches ces derniers jours, j'ai eu très peu de temps pour vous condenser cela
Image
alors vite fait :
On a découvert les racines de cheveux de la comète : c'est jamais la surface qui s’évapore (ou très peux) mais les jets viennent systématiquement des profondeurs de la comète (cavités creuses mais pas forcement profondes)
un très bon article sur FS.
http://www.futura-sciences.com/magazine ... ets-58869/
Image
Image


Accessoirement la sonde Rosetta vient d'atteindre l'orbite des 160km, nécessaire à l'établissement d'une meilleur connexion avec Philae
sur twitter, depuis quelques minutes on peu lire :

@DLR_en @Philae2014
I am AVAILABLE for INTERVIEW...
Someone just has to ASK ME

https://twitter.com/DLR_en/status/618054586499244037

Avatar de l’utilisateur
Axel
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 3982
Inscription : 02 avr. 2007 07:08
Localisation : Montlhéry, Essonne
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par Axel » 06 juil. 2015 21:50

(cavités creuses mais pas forcement profondes)
Dire que les cavités sont creuses là-bas, c'est pô chez nous qu'ça arriverait... :}
Le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est con, on est con !

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

grande nouvelle :

Message non lu par frédogoto » 10 juil. 2015 21:02

PHILAE ET ROSETTA S’OFFRENT 20 MINUTES DE CONVERSATION

Nouvelle très encourageante pour la suite de la mission de Philae, puisque la comète Churyumov-Gerasimenko arrivera à son périhélie (le point le plus proche du Soleil) dans la nuit du 12 au 13 août prochain. Alors que la sonde et l’atterrisseur ont procédé ces derniers jours à des tentatives de communication, Rosetta et Philae ont communiqué pendant 20 minutes quasi ininterrompues hier en fin d’après-midi, un huitième contact qui est une véritable surprise et que les équipes sont en train de déchiffrer.

La mission Rosetta n’a décidément pas fini de défrayer la chronique. Alors que la dernière communication entre Rosetta et Philae datait du 24 juin, les équipes procédaient régulièrement à des tentatives de communication entre la sonde et son atterrisseur, en faisant varier la hauteur de Rosetta sur l’horizon de Philae et la distance les séparant. C’est avec une grande surprise qu’elles ont assisté hier à un huitième créneau de communication quasi ininterrompu de 20 minutes, de 19h45 à 20h05.

Alors que la comète Churyumov-Gerasimenko se rapproche de son périhélie, le point le plus proche du Soleil, qu’elle atteindra dans la nuit du 12 au 13 août prochain, tous les yeux sont braqués sur la « mission de tous les records ». En effet, cette proximité avec le Soleil devrait permettre aux scientifiques de compléter les analyses qui n’avaient pu être menées en novembre du fait de l’atterrissage acrobatique de Philae et de sa position sur le flanc, calé entre des rochers. Mais pour ce faire, il fallait avant tout réussir à rétablir une liaison de qualité entre Rosetta et Philae, une opération en cours depuis juin dernier.

Grande surprise pour les scientifiques, Rosetta et Philae ont communiqué hier… pendant 20 minutes quasi ininterrompues, une nouvelle aussi prometteuse que surprenante, puisqu’une telle liaison, réalisée à une latitude de 12 degrés, était plus qu’inattendue ! Cette liaison est de loin le meilleur créneau obtenu, avec très peu de coupures, et est de bon augure pour la suite, puisqu’une telle qualité de communication permettrait aux équipes de prendre la main sur Philae et de le commander alors que, jusqu’à maintenant, le robot se réveille, s’éteint et travaille de façon autonome. Elle rassure aussi la communauté scientifique quant à l’état de Philae et de ses équipements.

Avatar de l’utilisateur
Axel
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 3982
Inscription : 02 avr. 2007 07:08
Localisation : Montlhéry, Essonne
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par Axel » 11 juil. 2015 13:08

Cette mission sait nous tenir en haleine... Je suis très impatient de voir de nouveaux résultats de mesures de Philae.
Mais j'ai peur que l'attente soit encore longue car l'exploitation scientifique est le préalable à leur diffusion.
Le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est con, on est con !

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 20 juil. 2015 11:06

Salut
ben c'est un peu le bazars avec l’atterrisseur Philae.
il semble que certains élément de son antenne soient cassé en plus du fait que le modele a certainement changé d'orientation par rapport a sa position initiale, (comme je le supposait il y a quelques semaine)
a plusieurs reprise les techs ont cru le module HS mais il a toujours fini par envoyer quelques signaux qui à défaut d'être exploitables prouve au mois que le machin respire toujours
Le soucis c'est que cette "acharnement thérapeutique" commence a nuire au déroulement du reste de la mission en amputant des ressources matérielle et surtout temporelle au projet

ci dessous une image de la comete du 14 Juillet
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

De la glace

Message non lu par frédogoto » 27 juil. 2015 18:23

sur 67p
c'est vrai que jusqu'a présent les vue sur le comette ne laissaient guerre entrevoir le précieux matériau
sur cette vue en couleur on disting un partie nettement plus claire, très probablement de la glace (chargée d'autre element et poussière, car elle n'est vraiment pas tres blanche)
cette image à été prise par la camera haute résolution ( Osiris ) don les images rendues publiques se comptent sur les doits, a 43km
chaque pixel fait ici 81cm, le champs de vison couvre donc 800m de largeur
Image

Avatar de l’utilisateur
Dieter333
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 1979
Inscription : 17 sept. 2013 20:52
habite à : Colombes

Re: ROSETTA

Message non lu par Dieter333 » 31 juil. 2015 12:01

Philae révèle la matière organique de la comète Tchouri

Des molécules organiques inédites sur une comète, une structure variée en surface mais plutôt homogène en profondeur, des composés organiques formant des grains : les résultats issus des premières données de Philae à la surface de la comète Tchouri dessinent un visage surprenant. Cette comète est loin d'être un clone de celles que l'on connaît... et elle ne colle pas complètement aux modèles en vigueur.


Le 30/07/2015 à 20:01 - CNRS

10 commentaires RÉAGIR

La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko photographiée le 20 juillet par la sonde Rosetta, à 171 km du centre du noyau. À l’approche du périhélie, le 13 août 2015, son activité n’a de cesse d’augmenter. Philae repose sur le plus petit des deux lobes de cet astre d’un peu plus de 4 km de longueur. La résolution est de 14,5 m par pixel. © Esa, Rosetta, NavCam – CC BY-SA IGO 3.0
La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko photographiée le 20 juillet par la sonde Rosetta, à 171 km du centre du noyau. À l’approche du périhélie, le 13 août 2015, son activité n’a de cesse d’augmenter. Philae repose sur le plus petit des deux lobes de cet astre d’un peu plus de 4 km de longueur. La résolution est de 14,5 m par pixel. © Esa, Rosetta, NavCam – CC BY-SA IGO 3.0
La mission de rendez-vous cométaire Rosetta a offert, grâce à l’atterrissage du module Philae, le 12 novembre 2014, une opportunité exceptionnelle : celle de l’étude in situ du noyau d’une comète – de sa surface à sa structure interne –, en l’occurrence 67P/Churyumov-Gerasimenko, ou Tchouri pour faire court. Ce travail à même la surface apporte de quoi faire progresser la compréhension de ces petits corps célestes témoins des origines du Système solaire.

Les mesures réalisées avec les dix instruments de l’atterrisseur Philae, entre le 12 et le 14 novembre 2014, durant les 63 heures qui ont suivi sa séparation d’avec Rosetta, ont complété les observations effectuées par l’orbiteur. En outre, son atterrissage sur la comète, pleine de rebondissements, a même été source d’informations supplémentaires.

Cosac montre des molécules organiques complexes

Vingt-cinq minutes après le contact initial de Philae avec le noyau de la comète, Cosac (Cometary sampling and composition experiment) a réalisé une première analyse chimique, en mode « renifleur », c’est-à-dire en examinant les particules entrées passivement dans l’instrument. Ces particules proviennent vraisemblablement du nuage de poussière produit par le premier contact de Philae avec le sol. Seize composés ont pu être identifiés, répartis en six classes de molécules organiques : alcools, carbonyles, amines, nitriles, amides et isocyanates. Parmi eux, quatre sont détectés pour la première fois sur une comète : l’isocyanate de méthyle, l’acétone, le propionaldéhyde et l’acétamide.

Elles sont des précurseurs de molécules importantes pour la vie (sucres, acides aminés, bases de l’ADN). Mais la présence éventuelle de ces composés plus complexes n’a pas pu être identifiée sans ambigüité dans cette première analyse. Par ailleurs, quasiment toutes les molécules détectées sont des précurseurs potentiels, produits, assemblages ou sous-produits les uns des autres, ce qui donne un aperçu des nombreux processus chimiques à l’œœuvre dans un noyau cométaire et même dans le nuage protosolaire en effondrement, aux premiers temps du Système solaire.

Cosac a identifié un grand nombre de composés azotés, mais aucun composé soufré, contrairement à ce qu’avait observé l’instrument Rosina, à bord de Rosetta. Cela pourrait indiquer que la composition chimique diffère selon l’endroit échantillonné.

Civa voit de la matière organique agglomérée en grains

Les caméras de l’expérience Civa (Comet infrared and visible analyser) ont révélé que les terrains proches du site d’atterrissage final de Philae sont dominés par des agglomérats sombres qui sont vraisemblablement de gros grains de molécules organiques. Les matériaux des comètes ayant été très peu modifiés depuis leurs origines, cela signifie qu’aux premiers temps du Système solaire, les composés organiques étaient déjà agglomérés sous forme de grains et pas uniquement comme de petites molécules piégées dans la glace comme on le pensait jusqu’à présent. Ce sont de tels grains qui, introduits dans des océans planétaires, auraient pu y favoriser l’émergence du vivant.

Paysages variés à la surface de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, photographiée ici par Rosetta le 19 octobre 2014 à seulement 9,9 km du centre du noyau. Les reliefs au premier plan appartiennent au petit lobe où s’est posé Philae le 12 novembre. Une partie du plus grand lobe est visible à l’arrière-plan. Entre les deux, dans l’ombre, au pied des parois sombres, il y a le « cou » de la comète, un des sites les plus actifs. La résolution de l’image est de 77 cm par pixel. © Esa, Rosetta, NavCam – CC BY-SA IGO 3.0 
Paysages variés à la surface de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, photographiée ici par Rosetta le 19 octobre 2014 à seulement 9,9 km du centre du noyau. Les reliefs au premier plan appartiennent au petit lobe où s’est posé Philae le 12 novembre. Une partie du plus grand lobe est visible à l’arrière-plan. Entre les deux, dans l’ombre, au pied des parois sombres, il y a le « cou » de la comète, un des sites les plus actifs. La résolution de l’image est de 77 cm par pixel. © Esa, Rosetta, NavCam – CC BY-SA IGO 3.0

Philae lui-même révèle la surface variée de la comète

Avec sa masse de 100 kg, Philae est lui-même une source de données pour les astronomes. En effet, les propriétés mécaniques des terrains ont pu être déduites de son « accométissage » à rebondissements. L’atterrisseur a d’abord touché la surface à un endroit baptisé Agilkia, puis a rebondi plusieurs fois avant d’atteindre le site nommé Abydos.

La trajectoire de Philae et les données enregistrées par ses instruments montrent que le premier point de touché (initialement choisi pour les opérations) est composé de matériaux granuleux sur une vingtaine de centimètres, alors que le second (où réside actuellement l’atterrisseur) a une surface dure.

Consert voit un noyau cométaire homogène

L’expérience radar Consert (Comet nucleus sounding experiment by radio transmission) a consisté à émettre un signal de Rosetta vers Philae à travers la comète. À la manière d'un scanner médical, ses modifications donnent pour la première fois accès à la structure interne d’un noyau cométaire. Première conclusion : l’intérieur de la comète paraît plus homogène que prévu par les modèles. Le temps de propagation et l’amplitude des signaux ayant traversé la partie supérieure de la « tête » (le plus petit des deux lobes de Tchouri) montrent en effet que cette portion du noyau est globalement homogène, à l’échelle de dizaines de mètres. Ces données confirment aussi que la porosité est forte (75 à 85 %), et indiquent que les propriétés électriques des poussières sont analogues à celles de chondrites carbonées.

C’est dans cette région baptisée Hatmehit, située au sommet du plus petit des deux lobes du noyau cométaire, que se cache Philae. Le site initial nommé Agilkia est la dépression jonchée de rochers visible dans la zone exposée au Soleil. Mais après quelques rebonds, l’atterrisseur a dérivé de son point d’ancrage dûment choisi pour se loger dans un milieu différent et plus sombre. Le site où il réside depuis est désigné Abydos. Les reconstitutions de sa trajectoire le situent dans la région marquée par une ellipse rouge, en bordure d’Hatmehit. L’image a été prise par la caméra à angle étroit Osiris, le 13 décembre 2014, à 20 km du centre de la comète, un mois après l’atterrissage de Philae. © Esa, Rosetta, MPS for OSIRIS Team MPS, UPD, LAM, IAA, SSO, INTA, UPM, DASP, IDA
C’est dans cette région baptisée Hatmehit, située au sommet du plus petit des deux lobes du noyau cométaire, que se cache Philae. Le site initial nommé Agilkia est la dépression jonchée de rochers visible dans la zone exposée au Soleil. Mais après quelques rebonds, l’atterrisseur a dérivé de son point d’ancrage dûment choisi pour se loger dans un milieu différent et plus sombre. Le site où il réside depuis est désigné Abydos. Les reconstitutions de sa trajectoire le situent dans la région marquée par une ellipse rouge, en bordure d’Hatmehit. L’image a été prise par la caméra à angle étroit Osiris, le 13 décembre 2014, à 20 km du centre de la comète, un mois après l’atterrissage de Philae. © Esa, Rosetta, MPS for OSIRIS Team MPS, UPD, LAM, IAA, SSO, INTA, UPM, DASP, IDA

Civa-P et Consert précisent la position de Philae

L’expérience Civa-P (P pour panorama), composée de sept microcaméras, a pris une image panoramique (360°) du site d’atterrissage final de Philae. Elle révèle que les fractures déjà repérées aux grandes échelles par Rosetta se retrouvent aussi jusqu’à l’échelle millimétrique. Elles sont formées par choc thermique, en raison des grands écarts de température que connaît la comète lors de sa course autour du soleil.

Cette image panoramique où apparaît par endroits un pied ou une antenne a aussi révélé la position de Philae. Il repose dans un trou de sa propre taille, couché sur le côté, avec seulement deux pieds sur trois au contact du sol, et entouré de parois qui compliquent son alimentation en énergie solaire et ses communications avec Rosetta.

L’instrument Consert a quant à lui déterminé, avec trois périodes d’observations en visibilité directe entre la sonde Rosetta et Philae, la zone (150 par 15 m) où se trouve Philae. Cela a facilité la reconstitution de la trajectoire de Philae entre le premier site de contact, Agilkia, et le site d’atterrissage final, Abydos. Puis, en utilisant les signaux qui ont traversé l’intérieur de la comète, Consert a réduit l’incertitude sur la localisation de Philae (au bord de la région dénommée Hatmehit) à une bande de 21 mètres par 34 mètres.

Ces recherches qui ont mobilisé des chercheurs du CNRS, d’Aix-Marseille Université, de l’Université Joseph Fourier, de l’Université Nice Sophia-Antipolis, de l’UPEC, de l’UPMC, de l’Université Paris-Sud, de l’université Toulouse III – Paul Sabatier et de l’UVSQ, avec le soutien du Cnes sont publiées au sein d’un ensemble de huit articles dans l’édition du 31 juillet 2015 de la revue Science.

Ces premières mesures à la surface d’une comète renouvellent l’image que l’on avait de ces petits corps du Système solaire.

http://www.futura-sciences.com/magazine ... Tchouri%5D

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 31 juil. 2015 13:47

une petite animation de la descente de Philae
*Image

si j'ai le temps je tacherai de rendre ça fluide

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 11 août 2015 15:53

une dégazage bref mais intense immortalisé :
Image
cette sequence se déroule sur 36 minutes
camra HR osiris, le 29 juillet

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 14 août 2015 09:24

hier un conference a été organisé et des images inédite on été difusée..
la on est dans le lourd, ton les indicateur sont au taquet et la comete est au max...
ci dessous des captures d'écran de la conf
dans le cercle rouge, un bloc qui se détache de 30 m environ
Image
Image

une animation autour de la comete
Image

Avatar de l’utilisateur
Axel
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 3982
Inscription : 02 avr. 2007 07:08
Localisation : Montlhéry, Essonne
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par Axel » 14 août 2015 11:21

Mouais, ça dégaze pas mal : il va falloir attendre un moment avant que Rosetta puisse de nouveau approcher et communiquer avec Philae...
Le spectacle est quand même impressionnant et l'éjection de gros blocs spectaculaire : espérons que Rosetta ne fera pas de mauvaise rencontre ou que Philae ne sera pas renvoyé dans l'espace !
Cela dit, la probabilité doit en être extrêmement faible.
Le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est con, on est con !

Avatar de l’utilisateur
Xavier
membre du Conseil
membre du Conseil
Messages : 1957
Inscription : 20 avr. 2012 16:42
Fonction : Projet GRESAC
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/Xavier-Dauvin/

Re: ROSETTA

Message non lu par Xavier » 18 août 2015 18:37

Impressionnant !
Impressionnant aussi d'avoir ces images en quasi direct de ce que tout le monde savait mais n'avait, je crois, jamais observé, en tous cas de si près.

Un truc m'intrigue, si qq un à une explication : je pensais, peut être naïvement, que le dégazage était général et quasi homogène sur toutes les parties de la comète exposées au soleil ; apparemment, s'il y a bien un dégazage généralisé, il y a aussi de puissants jets extrêmement localisés et relativement brefs... Y aurait'il sur la comète il des roches de natures très différentes qui réagissent différemment ? Des poches de gaz qui "explosent" sous l'effet de la chaleur ? ....
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 18 août 2015 20:38

c'est la seule explication possible : inhomogénéité dans les matériaux de la comète
je ne suis pas tout à fait certain qu'on puisse parler de roche (mais je ne suis pas expert, d'ailleur qu'est ce qui defini exactement une roches ? un minéral ? qu'est ce qui définit un minéral ?? )
en tout cas vu la densité très faible de la comète (grosso modo celle du liège), il est clair que c'est de base un corp poreux

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 28 août 2015 23:07

une vue spectaculaire du maximum :)
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 05 nov. 2015 20:10

Article sur le site de Nature : http://www.nature.com/news/historic-ros ... to-end-wit h-crash-into-comet-1.18713?WT.mc_id=TWT_NatureNews
L’équipe de Rosetta travaille désormais sur le scénario choisi pour la fin de la mission en septembre 2016 : le crash (en douceur) de la sonde sur la comète… De riches heures en perspective !

Extrait traduit :

Bien que Philae a envoyé certaines données au cours de sa descente, Rosetta a de plus puissants et plus variés capteurs et instruments. L'orbiteur descendra aussi beaucoup plus lentement que Philae ne l’a fait, ce qui lui permettra de recueillir plus de données et de meilleures photos. Une fois qu'elle arrivera à 4 kilomètres, par exemple, Rosetta doit être capable de distinguer entre les gaz issus de chacun des deux lobes de la comète en forme de canard pour déterminer si les régions varient en composition, dit Altwegg, qui dirige l'équipe de ROSINA (the Rosetta Orbiter Spectrometer for Ion and Neutral Analysis). Cela pourrait faire la lumière sur les environnements dans lesquels chacun a été formé.
Les caméras de Rosetta obtiendront la meilleure résolution de la surface de la comète — moins de 1 centimètre par pixel dès que l'engin sera à 500 mètres de la surface, ajoute Holger Sierks, PI pour de Rosetta OSIRIS (optique, spectroscopique et Infrared Remote Imaging System). Cela permettra aux chercheurs de regarder les propriétés de surface et la relier à l’activité comètaire que Rosetta a observé depuis l'orbite.

Difficile de dire jusqu’ à quelle altitude les données pourront être transmises vers la Terre ; Il est en outre exclu que Rosetta puisse le faire depuis la surface de 67P…

Avatar de l’utilisateur
Dieter333
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 1979
Inscription : 17 sept. 2013 20:52
habite à : Colombes

Re: ROSETTA

Message non lu par Dieter333 » 05 nov. 2015 20:19

ca va être grandiose !

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 12 déc. 2015 10:23

en attendant l'agence spatiale allemande (qui a piloté la fabrication de la camera OSIRIS s'est enfin décidée a rendre publique les images de leur camera... au compte goutte : en gros une par jour
voici la premiere d'entre elle
en remarque le gain qualitatif de definition par rapport au camera de navigation
image clicable
Image
Date taken 2015-12-10T01:32:27.912 (UTC)
Camera Narrow Angle Camera
Filter FFocus_Vis (-) / Orange (649 nm)
Exposure time 0.192 s
Pixel resolution 1.87 m/px at 67P/CG
Processing level Raw
Distance Rosetta ↔ 67P/CG 103.337 km
Distance 67P/CG ↔ Sun 277002016 km 1.851644 AU
Distance Rosetta ↔ Earth 256889760 km 1.717202 AU

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 17 déc. 2015 17:22

Une Mini Animation sympas
Image
attention les "poussières" ici et la sont en fait des étoiles ;) ou des rayons cosmiques

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 17 déc. 2015 17:25

et...
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par frédogoto » 17 déc. 2015 17:27

la région des émetteurs
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16812
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

PHILAE

Message non lu par frédogoto » 25 déc. 2015 11:50

PHILAE est toujours opérationel
hier le centre de cologne a recuperer un tres bref mais réel faissceau de donné
l’échange a duré 10 secondes

Avatar de l’utilisateur
Axel
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 3982
Inscription : 02 avr. 2007 07:08
Localisation : Montlhéry, Essonne
Contact :

Re: ROSETTA

Message non lu par Axel » 29 déc. 2015 14:32

Extraordinaire. Quelle aventure !
Le temps ne fait rien à l'affaire : quand on est con, on est con !

Avatar de l’utilisateur
Dieter333
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 1979
Inscription : 17 sept. 2013 20:52
habite à : Colombes

Re: ROSETTA

Message non lu par Dieter333 » 29 déc. 2015 16:32

ben je viens de lire que la mission avec Philae était terminée :-(

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité