Page 1 sur 1

coup de gueule de Serge Brunier : habitadébilité

Publié : 24 févr. 2017 08:42
par frédogoto
je site son article sur FB

Bon, mon petit coup de gueule de l'année, parce que ça commence à bien faire...

Ce matin, sur France Info, entre Bayrou, Fillon et Macron, j'apprend que selon la Nasa, trois des sept planètes découvertes par la Nasa pourraient être « habitées ». Comme ça, sans rire.
Je me bats depuis plus de dix ans, inlassablement, dans les colonnes de Science et Vie contre ces âneries. J'ai même trouvé un néologisme pour remplacer « habitabilité », je propose « habitadébilité », tellement la recherche dans le domaine des exoplanètes draine, et pas seulement du côté de la presse et des journalistes censément, forcément ignorants, de bêtise.

Alors, pour commencer, en préambule, avant d'aller plus loin, les sept planètes « habitables » dont au sujet desquelles on nous bassine depuis hier soir, personne ne les a jamais vues, personne ne connaît leurs caractéristiques, personne ne sait si elles ont une atmosphère : ce sont des points sur des courbes photométriques. A partir de ces points sur des courbes (il arrive souvent, voir mon lien plus bas, par exemple, que « pouf » du statut de planète « habitable », le point sur la courbe passe au statut de « merde, on s'est gourré, ya rien, on fait quoi, un communiqué de presse, ou on dit rien en espérant que personne ne se rendra compte ? », à partir de ces points sur des courbes, disais-je, les astronomes, c'est leur travail, infèrent des caractéristiques : orbites, distances, diamètres, masses... Et à partir de ces caractéristiques trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès générales, ils dérapent parfois dans le, je caricature à peine « si ces planètes ont la bonne atmosphère, si il y a de la flotte dessus, eh ben y pourrait y avoir de la vie ! », ce que, forcément, les médias retiennent et reprennent ad nauseam.

Ce faisant, ils oublient complètement d'ajouter que dans notre propre système, trois planètes, vues de loin, sont quasi semblables, la Terre, Vénus et Mars, veulent ils que je les balance sur Vénus pour voir si elle est « habitable » ?
Ils oublient plein d'autres petits détails, comme le fait que les étoiles dont ils parlent, le plus souvent, sont des monstres fantasques, qui irradient ces planètes « habitables » de radiations, ils oublient la rotation synchrone de ces astres, qui provoque un différentiel de température démentiel entre leurs deux faces, ils oublient surtout, que personne n'a la moindre idée de ce qui a provoqué sur Terre, la formation de la vie, ce qui lui a permis d'évoluer ensuite jusqu'à vous et moi. Bref, on ne sait RIEN ou presque de ces planètes, et RIEN ou presque de la formation de la vie, vous constaterez d'ailleurs que ce sont les astronomes qui évoquent les planètes « habitables », les biologistes n'entrent, pour la plupart, pas dans ce débat. Ils oublient, enfin, que le système Terre-Lune-Soleil, à ce jour et à ma connaissance, est le seul endroit dans l'Univers où l'on soit sûr qu'il y ait de la vie.

Ce système Terre-Lune-Soleil est singulier, on a rien trouvé dans la Galaxie de semblable aujourd'hui. La Terre est quasiment « une planète double », elle est dotée d'un puissant champ magnétique, d'une tectonique des plaques, la Terre est une machine, j'ai envie de dire bio-géologico météorologique extraordinairement complexe et subtile, dont on est évidemment incapables aujourd'hui de trouver l'équivalent dans un point sur une courbe. La vie est-elle liée à ce système invraissemblablement complexe ? On en sait rien. La vie est elle un coup de bol inouï dans l'évolution galactique ? On en sait rien. La vie apparaît elle naturellement, spontanément, dès qu'un caillou se couvre de flotte quelque part ? On en sait rien. La vie peut-elle apparaître dans des conditions totalement exotiques, par exemple sur une exoplanète décrétée « non habitable » par les astronomes ? On en sait rien.

Je prends le pari ici que ce « running gag » va durer encore des décennies, voire des siècles (après tout, ça fait 400 ans qu'on cherche les Martiens, sur une planète située à côté d'ici, sur laquelle gambadent déjà nos robots, et que Thomas Pesquet va bientôt visiter !) et que les gens, vous, nous, vont finir par se lasser des « La Nasa annonce la découverte de la 45698326585235 eme planète « habitable » de la Galaxie, des chercheurs estiment que si il y de la flotte dessus, des marsouins ou des pingouins pourraient y être un jour découverts...

Re: coup de gueule de Serge Brunier

Publié : 24 févr. 2017 08:43
par frédogoto
j'ajoute que nous somme pas capable de determiner si Mars a un jour abrité de la vie alors que nous somme physiquement sur place, je ne vois pas pourquoi il serai plus facile de le déterminer sur des planètes au mieux 500 mille milliard de fois plus loin

Re: coup de gueule de Serge Brunier : habitadébilité

Publié : 25 févr. 2017 20:12
par grelots
Cadeau
[mdr] [mdr] [mdr] [mdr] [mdr]

Re: coup de gueule de Serge Brunier : habitadébilité

Publié : 26 févr. 2017 10:37
par Xavier
grelots a écrit :Cadeau
[mdr] [mdr] [mdr] [mdr] [mdr]
C'est fort drôle ... [mdr] [mdr] [mdr]