Interstellar

Pour tout ce qui n'est pas lié à l'astronomie, discutons autour d'un petit kawa ;-)

Modérateurs : Membre du Conseil, Président

Avatar de l’utilisateur
MarsEthan
Assidu
Assidu
Messages : 75
Inscription : 01 avr. 2012 14:02
Localisation : Ile de France, Vexin

Interstellar

Message non lu par MarsEthan » 29 mars 2015 17:37

Bonjours à tous ! Je me demandais ce que vous pensiez du film interstellar ?

Alors, pour ceux qui ne l'auraient pas vu, je le conseil grandement, mais surtout ne lisez pas la suite afin de ne pas vous spoiler ;)

Maintenant,
! SPOILER ALERT !
A savoir que Nolan à réalisé ce film avec l'aide de l'astrophysicien Kip Thorne, même si certains points ne sont que purement et simplement de l'imagination (c'est un film, pas un documentaire faut pas déconner), mais quand le savoir s'arrête il faut savoir faire appel à l'imagination non ?

Donc pour rappel ce film comme sur Terre, ou ça part finalement un peu en cacahuète. En gros, la nourriture se perd (au début du film il ne reste plus que le Gombo, bientôt perdu, et le maïs, lui aussi en voix d’extinction...). Et pour couronner le tout, il y a de plus en plus d'azote dans l'air, et de moins en moins d'oxygène. En gros, les derniers Terriens qui ne seront pas mort de fin mourront étouffés.

Pas très reluisante comme avenir. Sur ce point le film de Nolan est très pessimiste mais pas irréaliste je trouve.

Après qu'il découvre le centre de la NASA grâce aux anomalies gravitiques causés par Eux (lui), il part avec une équipe d'astronautes en direction de Saturne, on Eux, des êtres en 5 dimensions, on créer un trou de vers menant dans une autre galaxie ou se trouvent plusieurs planètes habitables.

Déjà, que pensez vous du trou de ver ? Ce passage du film est purement science fiction étant donné qu'on a jamais vu de trou de ver (on ne connait rien de ceux-ci, à part qu'ils sont possibles selon les lois de la physique), maiscette vision du trou de ver me plaît beaucoup ! Pour commencer j'ai aimé qu'il soit représenté en 3 dimensions, et non pas en 2 comme un portail à la stargate. De plus, j'ai bien aimé le design de l'intérieur :

Image

L'intérieur déformé me fait pensé à la théorie qui dit que l'univers est chiffonné, à la manière du nappe froissée, mais représenté en 3 dimensions.
Ils traversent donc rien, le vide, et voient autours les bords froissés de l'univers (c'est bien ça hein ? :X )

Bref, ils arrivent ensuite dans cette autre galaxie, ou se trouvent trois planètes habitables. J'étais sous le choc quand j'ai vu le phénomène de distorsion du temps de la première planète due au trou noir proche. Je ne savais pas que la gravité influençait l'espace temps (j'ai foncé sur internet pour voir si c'était vrai et ça l'est, cool ii ). Bref, une heure sur la planète contre sept ans sur Terre c'est pas terrible je trouve. Quoi que si j'vais le moyen de passer 20/30mn sur une planète comme celle-ci histoire de faire passer 2/3 ans et revenir pour la sortie de Mass Effect 4 je dirais pas non :}}

Après un échec qui aura coûté chère, l'équipe se dirige vers la planète Mann, ou ce gros lâche envoie des données falsifiés afin de se tirer de la. Gros lâche oui, car il savait bien ouvrir sa bouche et faire de beaux discours mais la pratique s'est révélée tout autre pour lui. Ce que je n'aime pas avec ce personnage en plus de sa lâcheté, c'est surtout qu'il agisse de manière totalement illogique.
Pourquoi il veut absolument prendre le contrôle du vaisseau et se tirer (sois disant pour sauver l'humanité ?). Il dit que rester seul c'est tendu mais la les autres sont de retours et ils auraient pu l'emmener si il leur avait tout de suite dit que sa planète était merdique. Et la pire c'est quand il ouvre le sas alors que le vaisseau n'est pas amarré alors que Cooper lui hurle au micro que le sas va se dépressuriser. Enfin bref tant mieux d'un côté, bon débarra :D:P

Vens ensuite la séquence du trou noir : ooooooooouuuuuuuuuuuuaaaaaaaaaaaaaaaawwwwwwwwww OoO

Image

Bon comme pour le trou de ver à partir de là c'est de l'imagination mais bon, quand on ne sais pas, on laisse place à l'imagination non ? C'est ce que tout le monde fait ? Du moment que ça reste expliqué ça me conviens.

Donc il "tombe" dans le trou noir, logiquement le temps n'est plus, il défile à l'infini de "l'autre côté". Enfin on voit quelque chose quand il arrive "au fond", la singularité ? Quoi que ce soit il le traverse et arrive dans un endroit un peu space qui se révèle être un endroit ou le temps est représenté en 3 dimensions par les être en cinq dimension... Pfiou... C'est ainsi que Cooper peu communiquer avec sa fille et lui donner toutes les données sur la singularité du trou noir afin de résoudre le problème de la gravité.
Les "êtres" referment donc le tesseract et Cooper se retrouve près du trou de ver, autours de Saturne. Si je dis pas de conneries il aura perdu 2 ans (voyage Terre > Staurne) + 23 ans (temps perdu sur la planète Miller) + 53 ans environs (quand il se propulse grâce au trou noir) donc 78 ans !
Bref à la fin il va retrouver la file, etc...

Maintenant il y a dans se film quelque erreurs scientifiques d'après ce que j'ai pu lire, mais le reste du film reste "possible".

Un point en particulier m'a paru louche, c'est comment sa fille sait que Brand à trouver une planète habitable et que ce dernier doit la rejoindre ? Bon j'imagine qu'il a du faire un rapport et qu'elle la lu mais bon...

Sinon autre point, qui n'est pas une erreur mais qui pourrait faire parti d'une suite, c'est l'anomalie gravitique (le même genre qui à conduit Cooper à la NASA) qui à planté sa navette au début du film ? Est-ce du à Eux ? Afin de changer le cours du temps et d'en arriver la ou le film se déroule ?

Ensuite Cooper dit que Eux ce sont des humains qui ont évolués afin de percevoir 5 dimensions. Ça me paraît faisable.

Enfin, j'ai adoré ce film, je sais bien qu'il faut discerner réalité et fiction mais hormis le passage du tesseract (qui même si c'est purement imaginatif reste logique si on suit la logique du film), le reste est une vision de l'univers qui me plaît et me paraît possible (attention, je précise me "paraît possible").

Reste ensuite la musique qui va avec le film, qui est juste énorme ! C'est HAns Zimmer aussi, faut pas déconner, il y a du level !

Voici quelques unes de mes préférés :
Les autres sont tout aussi sublimes selon moi, difficile de faire un choix.

Pour finir, ce film entre dans mon Panthéon des plus beaux film, aux côtés de Cloud Atlas !

Avatar de l’utilisateur
Xavier
membre du Conseil
membre du Conseil
Messages : 2107
Inscription : 20 avr. 2012 16:42
Fonction : Projet GRESAC
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/Xavier-Dauvin/

Re: Interstellar

Message non lu par Xavier » 30 mars 2015 21:47

Pas vu !!
Mais tu sais donner envie :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Dieter333
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 2003
Inscription : 17 sept. 2013 20:52
habite à : Colombes

Message non lu par Dieter333 » 30 mars 2015 22:24

pour moi bon film très bien joué et on ne voit pas le temps passé.

Quand à la crédibilité je ne la cherche pas dans les films de SF ;-) Mais pour moi la fin est un jeu avec les "règles" sur la relativité et les voyages dans le temps.. pourrait-on influencer le présent en allant dans le passé... -bavardage- -taré- [foireux]

Il vaut le coup d'être vu ;-)

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 17050
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: Interstellar

Message non lu par frédogoto » 31 mars 2015 09:53

j'ai bien aimé les effet spéciaux soft,la relation pere fille, j'ai pas aimé le fatalisme général du film, et les effets "hyper relativiste" chelou qui rompent la causalité. bref bilan mitigé pour ma part

Avatar de l’utilisateur
grelots
Adorateur
Adorateur
Messages : 853
Inscription : 21 oct. 2008 20:02
Localisation : 24
Contact :

Re: Interstellar

Message non lu par grelots » 31 mars 2015 10:14

Moi j'ai aimé...
Les épatantes aventures d'Emile Bravo - Blog non officiel
Orion XX14i, 1650 F:4.6 - Ocul: ES 14mm 82°, Nagler: 4.8mm, 7mm, 12mm T2, 20mm T2, SWAN 25mm 72°, SWAN 40mm 72°, Eudiasc 35mm (x2), Eudiasc 15mm (x2), Eudiasc 7.5mm (x2) - Barlow 2x Celestron Ultima - Bino V2 - Filtres: Lumicon UHC 2'', Lumicon Oxygen III 2'', polarisant 2'', OIII Meade1.25'' - PST

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités