Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Messages concernant le matériel et la pratique de l'astronomie

Modérateurs : Membre du Conseil, Président

falcon900b
membre débutant
membre débutant
Messages : 224
Inscription : 19 août 2016 01:13
habite à : Bonnieres Sur Seine

Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par falcon900b » 10 mai 2018 00:38

Bonsoir à tous,
Voici les premières lumières de ma nouvelle Esprit 120.
J'étais loin d'imaginer pouvoir réaliser aussi vite une telle acquisition, et on va dire que le choix que j'ai fait il y a quelques semaines d'une camera aux pixels de 2.4µm ne sont vraiment pas en adéquation avec une telle focale. prochaine étape : A7s

les conditions de prise de vue furent exceptionnelles, ciel parfaitement transparent, dans la zone la plus noire du Perche Normand, sans le moindre lampadaire allumé à moins de 10 kilomètres à la ronde, assez peu d'humidité, toutes les conditions étaient donc remplies.

M81 a été réalisée avec un réducteur WO 0.8x en HArvb, le temps de pose en Ha n'a pas été assez long, le PC a eu un bug pendant la prise de vue et étant parti dormir......
6x180s Ha
172x60s RVB
soit un total de 3h10
Image

M13 à été réalisée à pleine focale (840mm) , sans filtre particulier.
66x60s (1h06)
Image

Les traitements sont probablement à revoir, mais la base de travail semble bonne ; en revanche il semble que je me soit cassé les dents sur M63, rien à faire, l'autoguidage ne voulait rien savoir, ciel humide et très turbulent, je n'ai même pas traité.....

Avatar de l’utilisateur
Xavier
membre du Conseil
membre du Conseil
Messages : 1875
Inscription : 20 avr. 2012 16:42
Fonction : Projet GRESAC
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/Xavier-Dauvin/

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par Xavier » 10 mai 2018 08:59

Première lumière, premiers essais, premières réussites !
Impressionnant en effet.
Et c'est vrai que le traitement est un peu dur à mon avis.
En tous cas bravo, j'attends la suite avec impatience.
Image

Avatar de l’utilisateur
peppuccio
Administrateur
Administrateur
Messages : 3616
Inscription : 02 avr. 2007 13:30
Astrobin : https://www.astrobin.com/users/Ferraro/
Localisation : Herblay

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par peppuccio » 10 mai 2018 10:28

Pour un premier essai c'est pas mal du tout.
Tu as fat du HA avec ta camera couleur?
Takahashi FSQ 106 + AVALON Linear Fast Reverse + SONY Alpha 7S
Image

Avatar de l’utilisateur
frédogoto
Administrateur
Administrateur
Messages : 16549
Inscription : 01 avr. 2007 11:50
habite à : Paris XIX
Fonction : vice-président adm
Astrobin : http://www.astrobin.com/users/ftapissier/
Localisation : Paris
Contact :

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par frédogoto » 11 mai 2018 13:58

tout à fait convainquant, en dehors du fait que ce soit une premiere lumiere

falcon900b
membre débutant
membre débutant
Messages : 224
Inscription : 19 août 2016 01:13
habite à : Bonnieres Sur Seine

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par falcon900b » 11 mai 2018 14:16

ne restera plus qu'a passer a l'a7s, ou cam à pixels de 7 Um pour avoir des etoiles qui ressemblent a quelque chose.....

Avatar de l’utilisateur
hoxca
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 317
Inscription : 04 mars 2016 00:46
habite à : Paris

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par hoxca » 07 juil. 2018 01:45

WOW nice invest :)
Tu nous fera un petite review générale.
Focuser, MAP tenu en température... je suis curieux.

falcon900b
membre débutant
membre débutant
Messages : 224
Inscription : 19 août 2016 01:13
habite à : Bonnieres Sur Seine

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par falcon900b » 22 juil. 2018 15:33

:) Globalement je suis plutôt TRES satisfait :)
déjà la première impression c'est "ouahou c'est gros".... un pare buée amovible de 172mm de diamètre sur un fût de 150, parfaitement bafflé, crayford rotatif 3" Rn'p, ça annonce.....

la finesse des étoiles est à couper le souffle, même en suréchantillonnant de façon considérable à 0.63arcS/px, pour peu que la MAP soit bonne, (j'y reviendrai plus bas)....., aucun chromatisme
seul bémol ; son poids éléphantesque.... de l'ordre de 12 kilos sur la balance.

le focuser 3" à crémaillère est très doux, clairement trop, car quand on est au zénith, si on bloque pas, le tube glisse allègrement. le système de blocage est très efficace. il est monté sur un très pratique collier rotatif, seul "bémol", le support de chercheur est fixé sur le châssis du crayford, donc rotatif également, c'est pas pratique pour l'équilibrage.....

les accessoires sont d'excellente qualité, à commencer par le support de chercheur, alors qu'on était habitué à de la pièce de fonderie vaguement peinte, là c'est de l'usinage CNC anodisé noir de très bonne facture, le chercheur est maintenu dans ses colliers par 6 vis moletées très efficaces.
le correcteur 3" dédié est fourni, sensé couvrir "fingers in the nose" un 24x36 (que je ne peux pas tester faute de bague T M48) ainsi que les bagues pour le fixer au tube, et la camera de l'autre.
il est à noter que le tube est remarquablement court, et couplé à un grand débattement de MAP, cette lunette permet l'utilisation d'une tête binoculaire sans barlow.
le tout est dans une solide valise à roulettes, 30 et quelques kilos sur la balance, et prend les 3 places arrière d'une Laguna...... l'aspect "transportable" est donc assez relatif, en sachant qu'on est au taquet de ce qu'est censé porter une EQ6. Autant sur la mienne, sur pilier avec l'embase azimut / élévation refaite en alu EN-AW2017 et montée sur paliers ne bouge pas d'un poil, elle est un peu moins stable sur le trépied d'origine mais ça reste gérable. en revanche, avec le sabot d'origine, là je me risquerai moins à parier sur la stabilité de l'ensemble.

la tenue en température.... et c'est là que les problèmes commencent.....
dès la tombée de la nuit, la map se décale à une vitesse ahurissante à mesure que la température commence à décroître, à un tel point que si on fait une MAP parfaite au Bahtinov à 23h, 10 minutes après, c'est parti aux fraises.
motorisé par mes soins sur une base "my focuser pro 2" et un nema17, je peine à trouver le bon seul de compensation car j'ai l'impression que ce n'est pas "linéaire" et que la résistance chauffante n'est pas anodine là dedans, du reste à quelle puissance la tarer.... l'idéal serait que ce soit "auto compensé" mais je crains que ça ne soit une douce utopie....
du reste ce souci me fais penser à la FSQ..... à la différence près que le tube est à F/7, donc supposé bien plus tolérant qu'une fsq.....

ce sera un plaisir que de vous la présenter lors d'une prochaine réunion ou sortie :)

ayant vendu mon altair 183, je n'ai que le D610 FF non défiltré de mon père pour imager, boitier qui semble vraiment excellent en astrophoto, bruit de lecture faible à iso faible, capteur sensible et puits de photon interessant, très économe en batterie (1 seule batterie a fait la nuit...) mais pfuuuu toujours la même galère sur le temps de traitement des RAWs, il serait bien que le dev de pix intègre les core CUDA, car même avec une config "musclée", avec ce genre de capteur ça devient compliqué à gérer.
sinon j'attend un shutter de rechange pour mon eos 40d full défiltré.

ma prochaine cam sera probablement une asi1600 (ou qhy163) monochrome, j'attend la revente de ma 80ed pour financer la cam, de plus, un déménagement sur Figeac semble se dessiner plus vite que prévu.......... :) :) :) :)

Avatar de l’utilisateur
hoxca
Membre Actif
Membre Actif
Messages : 317
Inscription : 04 mars 2016 00:46
habite à : Paris

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par hoxca » 22 juil. 2018 17:24

Ha, il est certain qu'à figeac tu vas profiter d'un bien meilleur ciel :)

Pour ce qui est de la tenue en température, ma question n'était donc pas anodine... Personnellement, j'ai fait le deuil d'un compensation automatique, car la réalité sur le terrain m'indique que c'est bien plus complexe que cela. J'ai fait des tests sur le sujet avec une compensation automatique réalisé par SGP, et cela n'a pas donné des résultats très probants.

Ce qu'il faut, c'est bien évaluer la zone de mise au point critique (en µ) et surveiller ensuite que l'on reste dans cette zone comme le lait sur le feu !
Il est certain, qu'il est difficile d'aller se coucher en laissant l'instrument vivre sa nuit dans ces conditions. Cela dit, 2 heures près le crépuscule les choses ont généralement tendance a ce calmer, donc pas expérience j'anticipe un peu le décallage de MAP, en me positionnant à la limite de la CFZ (Critical Focus Zone) coté intra, et cela tiens ensuite plusieurs heures.

C'est dommage que le PO glisse, cela dit il n'y a rien a bloquer si ton moteur NEMA17 travail bien :)

Le truc embêtant reste un encombrement assez fort lors des déplacements (il n'y a pas de secret) un tube de 120 cela à toujours pris de la place.

Tu n'utilise pas de reducteur de focale ?

falcon900b
membre débutant
membre débutant
Messages : 224
Inscription : 19 août 2016 01:13
habite à : Bonnieres Sur Seine

Re: Esprit 120, premières lumières dans le Perche

Message non lu par falcon900b » 22 juil. 2018 17:57

j'ai un réducteur WO flattner2 (0.8x), mais à vendre avec la 80ed, et reste en "coulant" 50.8, je préfère ce qui est vissé.
il est probable que pour la MAP je procède ainsi.
cela dit... comment ça marche pour les observatoires full remote ? parce que dans l'absolu il n'y a pas grande différence

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité