Débutants : on ne voit rien !

Introduction à l’astronomie pour les débutants.

Autant le dire tout de suite, les premiers contacts avec l’astronomie sont généralement frustrants.

M. Lambda qui achète une petite lunette de 60 à 70 mm de diamètre à Cergy-Pontoise, a beaucoup de chance de faire chou blanc sauf s’il a de la chance, ou que son premier contact soit la lune. Rapidement il va se fournir en cartes et petits accessoires, mais les résultats resteront médiocres.

Pourtant il a vu de magnifiques photos de nébuleuses, telle la célèbre M42 dans Orion. Avec son instrument, il s’est usé la rétine à fouiller le ciel sans rien trouver, à l’exception d’amas ouverts ici et la, Jupiter et les principales planètes du système.

Que se passe-t-il (pourquoi je ne vois rien ?).

Quand on débute en astronomie, une chose que l’on ne sait généralement pas ou peu, c’est que les photos qui nous parviennent sont le fruit de longues poses photographiques (parfois des heures entières) pour laisser le temps à la lumière d’imprégner suffisamment la surface sensible.

Notre œil la nuit est quasi insensible aux couleurs, en gros, on voit en noir et blanc. Enfin du fait des très faibles luminosités, il ne perçoit que peu de contraste, donc peu de détail, d’où la sensation de ” flou”.  Le premier contact avec une nébuleuse se caractérise souvent par cette « expression tâche grise floue »

Les trois images ci-après sont des dessins de ce que voit l’œil par rapport à une pose photo ou CCD.

 
 © Alain Gerard, dessin au newton de 500mm de diamètre : http://astrosurf.com/agerard/  © Rogelio bernal Andréo http://blog.deepskycolors.com/ pouse unitaire de 15minutes avec un canon 40d sur un C9.25 Celestron (avec reducteur de focale x.5)
   
 © Alain Gerard, dessin au newton de 500mm de diamètre : http://astrosurf.com/agerard/  ©Hunter wilson  http://hwilson.zenfolio.com/f129011888
   
 © Astrofrancesco http://astrofrancesco.blogspot.com/  © Keith139

 

 

 

autre exemple La Galaxie d’Andromède M31 Visible à l’oeil nu téléscope sous la fourme d’un zone floue et grisatre au telescope avec une ccd elle deploie sa splendeur

A l’oeil nu dans un gros télescope nous aurions plutôt cela

Et il s’agit la des objets parmis les plus lumineuse du Ciel, pour les objets moin brillant, les détails son plus difficiles à obtenir Pour une bonne approche de ce que vois l’oeil (entraîné) dans un télescope il faut se référencer aux dessins que réalisent certains amateurs : Dans le domaine Serge Viellard est une des références http://www.astrosurf.com/magnitude78/serge/diffus2.html et http://www.astrosurf.com/magnitude78/serge/diffus1.html

attention

ces déssins sont l’oeuvre d’ “amateursSmilie: ;)

extrêmement pointu, utilisant un matériel d’excellence dans des sites d’excellences. En outre : leurs vison est entrainée et ne reflette pas forcement la vision que vous en auriez vous même dans les même circonstances.

Leave a Reply