Carte de Pollution lumineuse 2024 -données satellites

Introduction

Pour cette nouvelle production de cartes, et malgré leurs limitations et contraintes, j’ai décidé d’utiliser les données satellites.

Jusqu’alors, j’élaborais les cartes de pollution lumineuse basée sur une simulation.

Les zones urbanisées étant -par défaut considérées comme émettrices de lumière nocturne, puis le tout était calibré par des mesures in situ et pondéré par l’altimétrie.

C’est un travail titanesque, qui nécessite des ressources informatiques assez considérables, très couteuse en moyen, en temps et en énergie

En utilisant les carte satellite, je me décharge d’une partie du travail, puisqu’elles sont juste au sens ou ce sont des photos, donc censé être la représentation exacte à un moment donné. 

En effet, la pollution lumineuse est variable. La carte de France à 21 heures un soir d’hivers n’est pas la même qu’un printemps à trois heures du matin (extinction locale, humidité).

Ces cartes générées depuis des données satellites sont donc, elle aussi, surjette à des précautions d’interprétation

  1. Le bruit.

    Les images satellites sont assez fortement bruitées. Cela se ressent sur la valeur de faible P.L, surtout sur la carte astrophoto. Mes efforts pour limiter ce bruit ont donnés des résultats, mais c’est loin d’être parfait. Plus, on s’éloigne du centre de l’image, plus le bruit est manifeste. Évidement, les cartes précédentes, basées sur la simulation, sont exemptes de toute forme de bruit

  2. L’atmosphère.

    Par nature fluctuante, il est presque impossible d’obtenir une atmosphère uniforme sur l’ensemble du pays à une date donnée. Néanmoins, j’ai choisi les images issues du 18 novembre, probablement les moins imparfaites pour l’année écoulée.

  3. La Résolution

    de base, la résolution des cartes satellites est 31 fois inférieure aux cartes issues de la simulation. En faisant un subtil jeu avec des données issues de la simulation dont la luminosité est « activée » par les cartes satellites, j’ai pu pousser d’un facteur 8 la résolution des cartes de bases Donc les cartes ont une taille finale de 1 gigapixel, contre 15 gigapixel pour les simulations. Avantage : cela en fait des fichiers beaucoup plus faciles à télécharger et manipuler

  4. Que valent-elles ?

    Mise face à face, les cartes sont cohérentes, mais il est juste de dire qu’il y a deux surprises majeures (et quelques mineures) que les simulations ne pouvait prédire

    1. Le Havre
      Énorme port de classe mondiale, le port est suréclairé, comme en plein jour, c’est chose que les carte de simulation e ne peuvent anticiper : les cas particuliers
    2. Le secteur nord de Rotterdam : des serres éclairées en outrance
    3. Paris brille (un tout petit peu) plus que Londres. Paris étant plus petite que Londres, je ne l’aurais pas imaginé.
    4. la PL sur la Manche est Jointive entre la France et l’Angleterre, pas seulement au niveau du détroit de Calais amis également au niveau Cherbourg (ce n’est pas une PL très puissante non plus) attention toute fois, le bruit déjà évoqué, perturbe la « diffusion » de la lumière dans les basses valeurs

Légal

Rappel légal : il est strictement interdit de télécharger et d’utiliser ses cartes dans un cadre professionnel ; cela comprend sans s’y limiter : les bureaux d’études, les entreprises, les fondations, les associations, les communes, les communautés de communes, les services cartographiques, les SIG. Si vous souhaitez utiliser ces cartes dans un cadre professionnel et légal, merci de me contacter directement à ftapissier@gmail.com / 07 89 22 72 86

 

Carte de pollution 2024 « visuelle »

Ci-dessous, vous pouvez télécharger la carte exploitable dans google earth (pour tous les os)

https://avex-asso.org/Nextcloud/server/index.php/s/swwSoJ5kb52kB2B

 

Sur pc

c’est cool, tout va bien, les cartes s’affichent correctement

Sous Mac

la gestion de la transparence n’est apparemment pas supportée, ça marche, mais l’affichage est rendu plus difficile du fait que l’on ne puisse voir ce qu’il y a « en dessous »

Sous iOS

ne possédant pas d’iPhone, je ne peux valider l’utilisation des cartes sous iPhone / iPad. Notez toute fois que des témoignages me remontent que la carte visuelle fonctionne bien sûr iOS, mais que la carte « astrophoto », qui est plus lourde, plante

Sur Android

ça marche très bien, mais il faut un terminal puissant, dans tous les cas le chargement en mémoire peu prendre plusieurs minutes avant d’être exploitable.

Dans cette optique, je vous propose des cartes un peu plus légères et à la résolution deux fois moindre, mais bien plus facile à utiliser.

https://avex-asso.org/Nextcloud/server/index.php/s/beYyEb4cnz5w6tN

NB Avex ne fais aucun support sur l’utilisation des cartes sur smartphone

Recommandation :

  • sur votre smartphone téléchargez et installer GoogleEarth
  • Telecharger les carte de PL pour mobile, ne les ouvrez pas directement.
  • ouvrez google eath puis dans la gestion « vos projets » cliquez sur + puis cliquez sur KML local puis importer. Le chargement de la carte est plus rapide (ça marche aussi en ouvrant directement le fichier téléchargé, mais c’est bien plus lent)

Carte de pollution 2024 « Astrophoto »

Ces cartes sont à l’usage des astrophotographes :

Ces dernières sont extrêmement sensibles à la pollution lumineuse et nécessitent un ciel encore meilleur que les « visuelistes ». Et bien que de nombreuses techniques (filtres et logiciels) permettent d’amoindrir partiellement le problème, les expériences ont démontré que rien ne remplace un bon ciel

tout comme les cartes « visuelles » ces cartes sont compatibles google earth multi os avec leurs limitations respectives

https://avex-asso.org/Nextcloud/server/index.php/s/cqzA2Ed8DR6Y938

 

Carte astrophoto pour smartphone :
https://avex-asso.org/Nextcloud/server/index.php/s/fHkHQ45osiDLCcD

 

Carte de pollution Lumineuse Sodium

 

Ces cartes ne sont d’aucune utilité pour les astronomes

Elles sont juste « jolies »

Comme elles sont largement utilisées par le grand public (j’en retrouve un peu partout sur internet y compris sur des sites d’images stock en ligne qui les revendent à leurs propres profits) elles ne sont pas disponibles en fichier google earth mais uniquement en fichier à télécharger au cas par cas, sur devis.

Elles sont disponibles de 1000×1000 pixels jusqu’à 30.000 x 30.000 pixels, avec ou sans toponymie des villes

Quelques exemples ci-dessous en basse def

les typos, leurs tailles, couleur sont personnalisables sur simple demande

ci-dessous le secteur de Grenoble a sa résolution presque maximale

pour commander des cartes : me contacter sur
ftapissier@gmail.com ou au 07 89 22 72 86